Journal Intime.com

Un autre regard sur l'intime.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ce forum n'est plus ouvert aux inscriptions ou aux nouveaux messages pour cause de spam. Merci d'utiliser le forum du journal du site : site.journalintime.com/forum/

#1 09/10/2006 19h11

Lucilie Imperatore
Membre
Inscription : 02/09/2005
Messages : 5

Manifestation deamin 10 octobre contre le projet de sarko

Mobilisons nous demain et soyons nombreux pour dire non au projet de loi relatif à la prévention de la délinquance.Bonjour,
Demain manifestations partout en France ( aller voir sur le site du collectif unitaire pour les horaires et lieux). Pour Paris c'est à 14h30 à bastille côté bd Richard Lenoir. Il faudra être habillé de noir avec un bâillon ou une muselière. Tous slogans, manifestations spontanées etc… sont les bienvenues.
Pourquoi, contre le projet de loi relatif à la prévention de la délinquance.
Je viens de lire ce projet et vous invite à en faire autant. J'ai sélectionné des petits passages qui  m'ont interpellés et me questionne.  Je vous fait partagé ces commentaires….
Tout ce que je peux dire, c'est que ce projet n'amène pour moi que repression, et délation, mais en aucun cas de réelles solutions à la délinquance.  Car il semble que la délinquance soit vue principalement comme une maladie mentale, au lieu de problème social.  Car on invite les personnels  sociaux médicaux sociaux, associatifs et autres à dénoncer ou plutôt à faire part au maire de chaque problèmes rencontrés par les individus déviant…. Tout en gardant sois disant le secret professionnel.  Car on ne réponds au problème de l'éducation que par la sanction, qu'on augmente les pouvoirs de la police…. Voir qu'on donne  l'opportunité aux citoyens de travailler volontairement pour la police…. Tout ça ne présage rien de bon…. Encore des pertes de libertés et du flic à tout les coins de rues….

Mais faites-vous aussi votre propre opinion avant de nous rejoindre demain :
http://www.senat.fr/leg/pjl05-433.html

Ce que j'ai noté :

L'article 3 organise une obligation particulière de prévention à la charge des autorités organisatrices de transports collectifs : conseils régionaux, syndicat des transports en Ile-de-France, autorités organisatrices locales contribueront à la sécurisation des usagers des transports collectifs dans des conditions fixées par décret. ( encore des flics ????)


Dans le but de procéder au recensement des enfants soumis aux obligations scolaires, de lutter contre l'absentéisme et d'améliorer le suivi de l'assiduité scolaire, l'article 9 prévoit notamment que le maire reçoit des organismes chargés du versement des prestations familiales communication des données nominatives utiles. De même, les autorités académiques lui adresseront régulièrement la liste des élèves de sa commune qui auront fait l'objet d'un avertissement pour défaut d'assiduité scolaire. ( vie privée ???, délation ??? Le maire responsable de la police générale reçoit donc des listes de noms… hum hum… )

La première (article 13) organise la création du service volontaire citoyen de la police nationale en vue du renforcement des liens entre police nationale et citoyens. Ce service civil permettra à des adultes volontaires de contribuer à des actions de médiation sociale, de solidarité et de sensibilisation au respect de la loi, à l'exclusion de l'exercice de toute prérogative de puissance publique. L'expérience générale des adultes-relais et certaines initiatives prises ces derniers mois ont, en effet, montré combien il était utile d'apporter un cadre général et une possibilité d'indemnisation pour des actions de médiation sociale. ( médiation sociale ou gestapo ??? Les éducateurs, les médiateurs sociaux, les animateurs socioculturels, les assistantes sociales…. existent déjà, pourquoi ne pas renforcer leurs effectifs plutôt, que de créer un service volontaire citoyen de la police nationale et donc donner un pouvoir de délation, de collaboration à des citoyens qui pourraient faire la même chose de manière bénévole dans le monde associatif sans pour autant travailler main dans la main avec la police…. Quels débordements l'articles 13 laisse-t-il apparaître ? )

La seconde (article 14) vient compléter les dispositions de la loi pour l'égalité des chances en prévoyant que les périodes de temps consacrées à un contrat de service civil volontaire, dans les conditions prévues à l'article L. 121-9 du code de l'action sociale pourront être intégrées dans le calcul des limites d'âge prévues pour l'accès à un emploi de l'État, et pour le calcul de l'ancienneté de service exigée pour la promotion interne dans les trois fonctions publiques. ( on y vient…. Donc ce serait créer des vocations, s'essayer…. Donc en aucun cas du volontariat ou un acte citoyen ??? )

Article 15 […] il convient que soit battue en brèche la loi du silence et que les médecins soient autorisés à révéler les cas de maltraitance liés à des violences au sein du couple et ce, sans avoir à obtenir l'assentiment de la victime. De même les associations dont l'objet social le justifie doivent pouvoir mettre en mouvement l'action publique en cas de provocation par voie de presse à la commission d'agressions sexuelles. ( et la liberté de l'individu ???? et les représailles de celui qui va se croire trahis même si en aucun cas ses gestes ne sont louables… )

« la faculté pour le préfet d'ordonner à tout moment qu'il estime opportun une expertise psychiatrique (article 23). » ( la délinquance est une forme de folie ??? je croyais que c'était une forme de mal être social… )

« Par ailleurs, la loi organise des mesures d'investigations nouvelles, orientées vers des recherches intégrant les nouvelles technologies de l'informatique, organise les achats surveillés (article 32) ou des procédures destinées à dépister les risques en amont. » ( si je parle shishon sur le net serais-je foutue ? et puis quand est-ce que je saurais si c'est un flic ou un citoyen qui me parle…. Risque de paranoïa, fin de la liberté d'expression via le net ????. )

Articles 36 à 41, délinquance des mineurs… chaque acte doit être puni, m^me quand on a moins de treize ans. De plus pour que ça soit une forme éducative c'est par le biais de l'école que cette répression - punition peut s'effectuer. Mais alors l'école deviendrait punition, prison…. En quoi cela va-t-il réussir à motiver les enfants, les jeunes qui se déscolarisent faute d'y trouver un centre d'intérêt ….. bizarrement on dirait que les problèmes ne sont pas réfléchis leurs bases, n'est-ce pas en donnant plus de moyens au départ à l'école, en faisant de l'école un vrai lieu de vie, d'enrichissement personnel de l'individu, en multipliant les possibilités de formations dès le plus jeune âge, en facilitant les ponts entre les filières…. qu'on peut réussir à intéresser les jeunes et leur donner espoir en l'avenir ?

«  Enfin, une réponse rapide aux actes de délinquance commis par les mineurs de plus de seize ans apparaît comme nécessaire dans bien des cas et ce, tant pour la victime et la société que pour le mineur lui-même. Cette convergence d'intérêts justifie que la procédure de présentation immédiate aux fins de jugement aboutisse, si le mineur est d'accord, ainsi que son conseil et ses représentants légaux dûment avisés, sur un procès immédiat, dès lors que toutes les conditions et garanties procédurales sont réunies (article 38) et que le respect strict des principes directeurs de l'ordonnance n° 45-174 du 2 février 1945 relative à l'enfance délinquante est assuré. » (comparution immédiate des mineurs ???? ne sait-on pas déjà à quel point celle-ci est dure, et plutôt injuste en matière de défense de l'accusé ? )

Le chapitre VIII est consacré à la nécessaire adaptation des sanctions aux nouveaux comportements délinquants des majeurs qui peuvent être constatés. Pour une véritable prise de conscience du dommage causé à la victime, il est opportun de créer une sanction nouvelle, la « sanction-réparation », qui oblige l'auteur à remettre, dans la mesure du possible, la situation dans son état d'origine. Les efforts consentis dans ce cadre devront correspondre à la souffrance physique ou morale supportée par la victime. ( pour cela on propose la multiplication des travaux d'intérêt général, pour quoi pas…. Mais regardons un peu plus cette phrase :  «  les efforts consentis dans ce cadre devront correspondre à la souffrance physique ou morale supportée par la victime ». Puis je lis : « La création de cette nouvelle peine vient combler une évidente lacune de notre droit pénal et de notre procédure pénale au regard des objectifs de répression d'une part et d'indemnisation des victimes, d'autre part (article 43). » Si mal cadrée, si un fou ou pouvoir cette peine e laisse-t-elle pas entrevoir des débordements de la justice, voire si je vois trop noir à une forme de retour à la torture ??? M^me si là j'exagère…  mais ptêtre juste pour le moment….)

allez lire le texte et ls articles détaillés.... et j'espère à demain. De plus pour ceux qui travaillent dans les transports en commun.... et qui aime le petit apéro en cône le w-e desormais vous ne pourrez plus car desormais votre vie privée et votre travail ne font plus qu'un .... et nos chers amis les flics poyurront vous contrôller sur votre lieu de travail.... et j'en passe.

Lucilie Imperatore.

- voter c'est donné sa voix à une minorité, mais ce n'est en aucun cas la voix de la majorité -

Hors ligne

#2 09/10/2006 20h09

BohwaZ
Administrateur
Lieu : A l'ouest, complètement
Inscription : 02/03/2004
Messages : 2 268
Site Web

Re : Manifestation deamin 10 octobre contre le projet de sarko

Désolé je bosse demain...


bohwaz.net | Polyamour.info | Altermusique.org                                  image.png

Hors ligne

Pied de page des forums