Journal Intime.com

Un autre regard sur l'intime.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ce forum n'est plus ouvert aux inscriptions ou aux nouveaux messages pour cause de spam. Merci d'utiliser le forum du journal du site : site.journalintime.com/forum/

#41 05/04/2006 12h58

PrinceDeNuit
Au nom de la Lune, j'Aime la Nuit
Lieu : Entre la Lune et la Terre
Inscription : 15/02/2006
Messages : 352
Site Web

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

Elleane ! coucou ! hmm


Il regarde les nuages avec des yeux rêvantes.
Les cieux, l'Ange, le Bébé et Les Amoureux,...
Tous attendaient la main dans la main la Nuit...

Hors ligne

#42 18/04/2006 07h22

PrinceDeNuit
Au nom de la Lune, j'Aime la Nuit
Lieu : Entre la Lune et la Terre
Inscription : 15/02/2006
Messages : 352
Site Web

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

à tout à l'heure mes amis ! au revoir ! I will miss u tous !


Il regarde les nuages avec des yeux rêvantes.
Les cieux, l'Ange, le Bébé et Les Amoureux,...
Tous attendaient la main dans la main la Nuit...

Hors ligne

#43 21/09/2010 15h55

yves le contraRiant.
yveslecon
Inscription : 02/09/2010
Messages : 6

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

Voilà 8 ans désormais qu'ils s'empilent, 21x29,7. Crayon de bois.. simple pense-bête en ces premières années, trop nécessaire pour cette mémoire fragile, quand l'orthophoniste vous attend au coin de la rue...

Déballages d'adolescent cinquantenaire désormais.. 22 cahiers.. On a repris cette habitude. Rituel. On pousse le vice, dans le cours de la journée, à noter l'heure... En deux mois le cahier se remplit désormais quand les premiers vous faisaient l'année... Empilements des jours, empilements des heures..

Mémoire de substitution, quand le neurone se fait fragile...  Dire les instants. Noter. Mais on ne notera pas l'évènement.. On écrira un bout de tête, des instants. Et puis, on s'en va les feuilleter ces bouts de vie pour se redire : "Hein, j'ai fait ça ? ".

Bien sûr c'est une seconde mémoire. Et si c'était une première mémoire, quand l'amnésie antérograde vous guette au coin du bois ? . Et la rétrograde.. Non, le 11 septembre 2001 je n'étais pas dans ce monde.. Et j'ai loupé le grand cinéma qu'on a dû faire pour le basculement du millénaire... Des informations, des données, pas des souvenirs. Je n'attends qu'une chose : Elle est bonne, on la refait. Pour le vivre. Pour m'en souvenir pour de bon. Que l'émotion soit là, que ce soit autre chose que :"En 1492 Christophe Colomb"...ça je ne l'ai pas vécu. Pareillement ces années du début du siècle.. Des infos sèches, rien de plus. 

Qu'on se rassure, l'amnésie  totale ne porte guère que sur  trois ou quatre ans avant 2002..  Et à ma connaissance je ne suis pas Alzheimer en ce jour, alors qu'on en parle.. Je me contente, victime d'une méningo-encéphalite d'avoir loupé un peu d'existence et d'avaler chaque jour ces pilules antiépileptiques, si bienheureuses pour vous abimer la mémoire...

Il est là ce cahier et on retrouve, ce jeudi 2 septembre 2010 ces mots :

"De pistes en liens, avec cet album à portée de main 'un journal à soi', voilà qu'on se surprend à s'inscrire en ce site. Au delà de cette réponse donnée à quelque interrogation écrirai-je jamais trois mots? De l'intimité sur la place publique..."


Oui, je croyais cette inscription bien plus lointaine... Ce cahier est là pour me le renvoyer à la face, et pareillement ce courriel de confirmation d'abonnement, daté..

J'ai la mémoire qui flanche...

n.b : le 'un journal à soi' est un beau bouquin que j'ai déniché à la bibliothèque de cheu nous, rempli de photos, de copies...

Hors ligne

#44 28/09/2010 11h42

Alain
Qu'est-ce que je fait-là moi?

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

Ecrire un journal est une façon de se vider, mais n'est point un remède, la vie que l'on à vecu, la vie que l'on à aujourd'hui nous rapelle parfois d'anciennes blessures dont on ne guérit pas toujours, mais il faut apprendre à vivre avec et en tirer la leçon
La vie il faut la regarder au futur et cesser de regarder derrière soi, c'est dur , même très dur..
Le journal que tu écris nous fait partager cette sensation de tristesse,auquel tu ne peux échapper que par la volonté de se dire "maintenant je cesse de me torturer l'esprit" et agir selon un futur que l'on se fixe et de tenter d'atteindre ce but.
Je crois personellement que tu ne devrais pas le re-lire maintes fois, tu te fais du mal pour rien ce qui te replonge dans un passé douloureux
Va de l'avant et ecris nous plutôt des évènements heureux

#45 28/09/2010 15h43

yves le contraRiant.
yveslecon
Inscription : 02/09/2010
Messages : 6

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

J'ose espérer que je ne fais pas passer que de la tristesse... snif.

Qu'Alain se rassure... Pour les blessures je peux toujours rigoler avec mes amis épileptiques tous les deux ou trois mois. Mes petites misères sont parfaitement dérisoires..

Je ne voulais guère qu'évoquer une genèse, un instant zéro, un big-bang.. Tout bêtement parce que ça a une origine un journal. Là ce n'était guère que pense-bête plus que nécessaire, conseillé par neurologue et orthophoniste, tout bêtement. Stocker des informations. Et naturellement ça finit par déraper parce qu'alors la blessure est un peu trop chaude, en ces années 2003-2004. Une petite misère de l'intime qu'à défaut d'être capable de dire à d'autre on va jeter sur le papier, ou bien, tout bêtement une démangeaison : pisser de la copie. A défaut d'être un grand écrivain on pourra toujours faire semblant.

Qu'on se rassure. A vieillir l'ado névrosé devient, si non point sage distant, rigolo qui peut en rajouter en gardant toutefois cette distance face à soi même qu'on nomme ironie, ce scepticisme qu'on n'a guère à 15 ans en un monde binaire. A vieillir on s'autorise bien plus de distance, le peut-être a pris la place de bien des certitudes....  Et à se déballer on peut rire de soi, quand on revient sur ces ans antérieurs quand on terrorise les collègues en poussant de temps en temps un cri tout brutal, éventuellement suivi d'une rigolade...

Mais si pas un brin d'égotisme dans le journal 'intime' ça ne vaut pas le coup ! Et l'ego, on a bien le droit d'y revenir de temps en temps, comme une bonne tasse de thé qu'on va déguster. Ce même droit qu'on peut s'octroyer à être con, mesquin, de temps en temps.. ça fait tellement de bien. Ne pas dépasser la dose prescrite.

Que notre lecteur se rassure, je peux tout aussi bien, chaque jour, sur ces bouts de papier au boulot laisser ces "Ai réussi à : ", même si ce n'est que trois lignes, même si c'est un "rien" noté en dur. Au moins voilà qui a le mérite d'exister. Oui, des "ai réussi à :". Ces feuilles volantes ne sont pas journal, elles sont ces "Ai réussi à :-> Début gestion base sql via php -> listage table..(laborieux!!) -> Régler utilisation des \ pour caractères particuliers....

A quoi bon écrire si on ne s'autorise ce droit imprescriptible à y revenir,  à rigoler en se disant "tiens, l'année dernière, à la même époque.."..Et puis, puisqu'on évoque seconde mémoire en ce questionnement, on peut toujours préciser pour autrui en famille telle ou telle information. Pour une fois, on n'est pas celui qui a le mot sur le bout de la langue,  celui qui recherche le nom de celui là.  Être celui qui saura. ça me ferait bien rigoler si mes journaux d'il y a trente ans et plus étaient encore de ce monde.... Je m'amuserais sans doute à noter tout autant similitudes que discordances, me faire grand maître ès ... Je pourrais toujours me dire "franchement, je n'étais pas bien ... ceci ou cela, il ne reste que les cases à cocher"... relire ça permet  de voir les avancées.

Et ne doutons point que notre lecteur va se délecter à la lecture des journaux de tous autres en ce journalintime qui se déballe au grand jour.... A défaut de plonger dans la coupable marche arrière il s'autorisera l'œil dans le trou de serrure, à lire ce que d'autres vont déballer.  tongue

Hors ligne

#46 08/11/2012 18h46

frencesio123
Membre
Lieu : Argences
Inscription : 21/02/2011
Messages : 79

Re : Le journal Intime est il une seconde mémoire?

Perso mon journal intime que j'écris depuis un peu plus de deux ans, me sert surtout à me souvenir des dates d'événements précis. Je me souviens de pas mal de choses que j'ai vécu et faites en un peu plus de deux mais j'ai besoin de répères chronologiques et mon journal m'y aide. Ca m'aide aussi à me souvenir d'histoires que j'ai vécu (je parle des histoires d'amitié par exemple). Et aussi des bons moments, des délires, avec des personnes à qui j'ai tenues ou que je tiens. Pour en revenir au titre de ce forum : oui personnellement, mon journal intime est une seconde mémoire.


Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort.

Hors ligne

Pied de page des forums